Les trois maladies héréditaires du cocker Anglais

Lors des articles précédents nous avons pu voir que le Cocker spaniel Anglais est un chien assez robuste. En effet, il a une très bonne santé et tombe peu malade. Ce n’est pas un chien fragile qui impose des visites fréquentes chez le vétérinaire. Cela est confirmé par son espérance de vie qui est d’environ 15 ans. Il faut par contre faire très attention à ses yeux et ses oreilles qui peuvent s’infecter. Des nettoyages réguliers avec des produits adaptés sont indispensables. Malgré tout, le Cocker Anglais est sujet à trois maladies héréditaires. L’une touche la rétine, une autre provoque de l’arthrose et la dernière provoque une dégradation des reins.

maladies hereditaires du cocker anglais

La néphropathie familiale (NF)

Cette pathologie apparaît après quelques mois et évolue toujours vers le décès du chien aux alentours de ses deux ans.

Les premiers symptômes sont des troubles digestifs (Vomissements, diarrhées), une augmentation de la soif, ou encore une perte de poids et de l’appétit.

Pour faire simple, cela est dû à un défaut génétique qui entraîne une insuffisance rénale et la destruction du rein. Il y a plus de 10% des Cockers Anglais qui sont porteurs de cette mutation génétique.

Heureusement, il existe un test ADN qui permet de dépister les reproducteurs afin de ne pas transmettre la mutation génétique à la descendance. Celui-ci est fiable à 99%.

À noter que certains chiens peuvent être porteurs sains : Ils ne développent pas la maladie mais la transmettent à 50%.

L’atrophie rétinienne progressive

Cette maladie héréditaire du Cocker Anglais entraîne la perte de la vue dans la majorité des cas. Cela est provoqué par la mort des cellules de la rétine.

Pour que des chiots soient atteints de cette affection, les deux parents doivent être porteurs.

En général, les premiers symptômes apparaissent entre 2 et 5 ans mais cela peut aussi être plus tardif.

Là aussi, un dépistage est possible même s’il n’est pas totalement fiable.

La dysphasie coxo-fémorale

La dysphasie coxo-fémorale entraîne de l’arthrose précoce chez le Cocker Anglais qui en est atteint.

Cette maladie est héréditaire mais n’est pas tout le temps transmise. Malgré tout, un dépistage par radio est possible pour limiter son développement.

Dans les grandes lignes, la tête du fémur s’ajuste mal dans la cavité de l’os du bassin. La sévérité est différente en fonction des chiens et peut être augmentée par certains facteurs comme le surcharge de poids.

Le mot de la fin

Il faut faire très attention lors de l’achat d’un Cocker Anglais dans un élevage et s’assurer que les différents tests cités ci-dessus ont été effectué.

Le contrôle lors d’une adoption en refuge ou en animalerie est malheureusement plus compliqué.

Si tu aimes, partage :)

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Auteurs du commentaire
Cassandra Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Cassandra
Invité
Cassandra

Bonjour,
Je voulais savoir s’il fallait prendre des croquettes pour chiots normaux ou des croquettes pour chiots grandes races ou bien petites races ?

Merci de votre réponse,
À bientôt.