Quelques questions aux amoureux du Cocker Anglais

Aujourd’hui, c’est un article un peu particulier que tu vas lire. En effet, j’ai posĂ© quelques questions Ă  des amoureux (Amoureuses car il n’y a que des femmes ;)) du Cocker afin de savoir pourquoi ce chien est tant apprĂ©ciĂ©. De plus, elles nous livrent quelques conseils importants sur l’Ă©ducation et sur la vie au quotidien avec ce chien. Voici leurs rĂ©ponses.

Peux-tu te présenter briÚvement ?

Nathalie : Je m’appelle Nathalie, j’ai 47 ans, je suis maman de 2 adolescents et nous vivons Ă  Courbevoie en rĂ©gion parisienne. Je travaille dans le domaine de la logistique

Nora : Je m’appelle Nora j’ai 32 ans je vis Ă  Rouen je suis psychologue.

Laurence : Bonjour, je m’appelle Laurence, j’ai 45 ans et je suis assistante vĂ©tĂ©rinaire.

Myriam : Bonjour, je m’appelle Myriam. J’ai 49 ans et je travaille en milieu hospitalier. Je vis en Aveyron.

As-tu des animaux ? Si oui, combien et quelles espĂšces ?

Nathalie : Je n’ai qu’un seul animal, un cocker.

Nora : J’ai 2 chats 3 poules et 1 cochon d’Inde.

Laurence : Je possĂšde trois animaux, deux chiens, dont un Cocker et un chat.

Myriam : J’au un chien, un Cocker Spaniel Anglais.

PossĂšdes-tu un Cocker ou as-tu eu un Cocker ? Quel est/Ă©tait son nom ?

Nathalie : Mon cocker s’appelle Owen, il est nĂ© le 23 mai. Pour notre plus grande joie, il nous a rejoints au mois d’AoĂ»t dernier.

Nora : Mon chien Youki nous a quittĂ© l’an dernier il avait 6 ans. Il a fait une fausse route en mangeant un chocolat… C’était Ă  Noel. Il Ă©tait si affectueux. J’avais le sentiment qu’il Ă©tait le seul Ă  me comprendre. Nous partagions tout.

Laurence : Un de mes chiens est un cocker anglais de 3 1/2 ans, Laos. Avant lui, nous avons eu deux cockers américains, Caraïbes et Caraïbes junior.

Myriam : J ai un Cocker Spaniel blanc, beige et feu. Il s’appelle Happy et Ă  6 ans. Cela a Ă©tĂ© un coup de foudre.

Si oui, peux-tu nous le décrire et/ou nous envoyer une photo ?

Nathalie : C’est un joli cocker marron rouannĂ©. Je vous joins une photo de sa bouille Ă  croquer lors d’une sortie Halloween.

interview cocker

Nora : Je suis dĂ©solĂ©e je n’ai pas de photo. Le seul endroit oĂč je les ai imprimĂ©, c’est dans mon cƓur. Mais c’Ă©tait vraiment le plus beau de tous.

Laurence :

interview cocker

Myriam :

interview cocker

Pourquoi aimes-tuu cette race de chien ?

Nathalie : Mon mari avait dĂ©jĂ  eu un cocker Ă©tant petit auquel il Ă©tait trĂšs attachĂ©. C’est pourquoi nous avons choisi cette race. Nous avons choisi un bicolore plutĂŽt qu’un unicolore car ils ont a priori un caractĂšre un plus souple. Nous avons aussi optĂ© pour le Cocker Anglais pour sa taille car il n’est pas trop grand. De plus il a une capacitĂ© Ă  vivre en appartement et c’est un animal de compagnie trĂšs gentil avec les enfants.

Nora : J’aime les cockers parce que mon pote Alex en est fan et que je suis une gentille copine.

Laurence : Nous adorons cette race car ce sont des chiens trĂšs proches du maĂźtre.

DĂ©cris le Cocker avec 5 adjectifs.

Nathalie : Gourmand, affectueux, comédien, sportif et craquant.

Nora : Le cocker est comme mon pote Alex. Il est doux, soyeux, il sent bon, il est fou et sage Ă  la fois.

Laurence : Fusionnel, sociable, futé, affectueux et attachant voire collant.

Myriam : Adorable, possessif, coquin, cĂąlin, et trĂšs sociable

Quel conseil donnerais-tu Ă  ceux qui veulent adopter un Cocker ?

Nathalie : Je conseille Ă  tous ceux qui veulent adopter un cocker d’avoir du temps Ă  lui consacrer. Pour notre part il ne reste jamais une journĂ©e complĂšte tout seul Ă  la maison. Les enfants sont externes et rentrent tous les midis. Mon mari fait du home office deux jours dans la semaine. Il faut aussi penser que c’est un chien trĂšs sportif, donc il faut consacrer du temps aux vraies ballades en forĂȘt ou dans des parcs. GrĂące Ă  lui on fait plus d’exercice qu’avant. Bref il est avec nous depuis peu, il fait partie prenante de la famille, on ne pourrait plus se passer de lui !

Nora : Je ne donnerais pas de conseil. On n’adopte pas un cocker. C’est lui qui nous adopte, je pense.

Laurence : Le seul conseil Ă  donner Ă  ceux qui veulent adopter un cocker, c’est de lui apprendre Ă  rester seul dĂšs son plus jeune Ăąge car le cocker souffre vite d’anxiĂ©tĂ© de sĂ©paration.

Myriam : Pour ceux qui veulent adopter un cocker, il faut le sortir beaucoup pour le sociabiliser. Il faut aussi faire trĂšs attention Ă  ses oreilles et Ă  ses yeux.

Pour conclure

Alors que penses-tu des rĂ©ponses de nos lectrices ? As-tu quelque chose Ă  ajouter ? En tout cas, ce dont on peut ĂȘtre sĂ»r, c’est que tout le monde est d’accord pour dire que le Cocker Anglais est un formidable compagnon.

Sinon, j’espĂšre que tu l’auras remarquĂ© mais une de quatre participantes est une copine qui a voulu faire une blague. Sauras-tu la retrouver ? 😀

Si tu aimes, partage :)

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de