Education du Cocker : Elle est plus facile qu’elle n’y paraît

Malheureusement, les Cockers n’ont pas une bonne réputation. On entend souvent dire que c’est un chien méchant et agressif. La preuve ici et … Personnellement, ce n’est pas du tout mon avis. Vraiment, pas du tout. J’ai connu d’autres Cockers Anglais que Fifi et franchement ils étaient tous adorables quelle que soit la couleur. Certes, c’est un chien avec du caractère mais je crois que c’est plutôt une qualité qu’un défaut. De plus, il est très joueur et sportif . Même si cela peut parfois l’amener à être excessif, il est largement possible de profiter de toute cette énergie de la bonne façon. Alors mes amis, balayons donc ensemble les idées reçues, cassons les préjugés et voyons ensemble l’éducation du Cocker afin de démontrer qu’elle est à la portée de tous.

Un chien de caractère très intelligent

Comme je te l’explique déjà un peu plus haut, le Cocker est un chien qui a du… chien 🤣.

C’est vrai qu’il est un peu têtu et qu’il n’en fait parfois qu’à sa tête. Il faut parfois faire preuve de patience mais c’est dans ces moments-là que l’on comprend vraiment que le Cocker est un chien très intelligent. Il sait très bien où l’on veut en venir et c’est justement ce trait de sa personnalité qui est très intéressant.

L’éducation du Cocker est donc largement favorisée car il sait ce qu’on attend de lui. Tu n’es pas d’accord ? Comprendre ce point est une première et grande étape.

Que ce soit dans le positif ou dans le négatif, si le Cocker a décidé quelque chose, il ira jusqu’au bout de son idée. C’est donc au maître de profiter de ce caractère bien trempé en l’utilisant de la meilleure des façons.

Un chien joueur et sportif

Le Cocker a une santé de fer. C’est un chien robuste qui a besoin de beaucoup se dépenser. En effet, c’est avant-tout un chien de chasse qui aime courir et se défouler.

Quand il n’essaie pas d’attraper les oiseaux ou de faire cinq fois le tour du parc en courant à fond sans raison (Histoire vraie), le Cocker adore aussi jouer. Une balle, une bouteille d’eau, un bâton… Tout est prétexte au jeu.

C’est fou d’avoir autant d’énergie non ? J’aimerai bien que ce soit aussi mon cas, cela m’aiderait grandement quand je fais du sport 🤣.

Bref, tout cela pour te dire, que toute cette force doit être un tremplin dans l’éducation d’un Cocker. Elle doit être utilisée un maximum par le maître et être canalisée.

Un chien gourmand

On en a déjà parlé sur ce blog et si tu possèdes un Cocker Anglais, tu ne seras pas surpris de ce que je vais te dire : C’est un chien très, très, très très gourmand.

Tellement gourmand que cela peut le pousser à fouiner régulièrement à la recherche de nourriture et même d’en voler 😯.

Il faut donc le prendre par les sentiments et utiliser les récompenses régulièrement afin d’aider grandement dans son éducation.

L’éducation du Cocker : Des friandises, des jeux et de la complicité

L’éducation du Cocker est un subtil mixe des trois points vus ci-dessus.

Elle doit toujours être une positive. Comme nous l’avons vu au début de cet article, le Cocker comprend beaucoup de choses. Il fait donc la différence lorsque tu es en colère ou lorsqu’il te sent totalement avec lui.

C’est quand tu es dans la deuxième configuration, que vous êtes complices, qu’il est le plus à l’écoute car il a l’impression d’être ton égal.

Il faut donc être calme et patient pour qu’un travail porte ses fruits. Cela n’empêche pas d’être ferme. Il ne faut pas céder et quand on dit non, il faut le tenir et répéter. D’ailleurs, n’aies pas peur de répéter de manière général, c’est de cette façon que les informations seront intégrées.

Comme le Cocker est aussi un grand joueur et un très grand gourmand, il faut aussi se servir de ces deux caractéristiques en les associant régulièrement.

Le jeu va permettre d’introduire un nouvel ordre sans qu’il ne ressente la contrainte et en plus il est récompensé de ses efforts. C’est tout ce dont rêve un Cocker Anglais : Jouer et manger. Tu peux être sûr et certain que cela fonctionnera.

éducation du cocker
Grâce au jeu, tout est possible !!

Les bases dès le plus jeune âge

Pour aller encore un peu plus loin sur l’éducation du Cocker, je crois qu’il ne faut rapidement lui apprendre les bases. C’est lorsqu’il est jeune que l’imprégnation des ordres est la meilleure.

Le rappel, le non, le fait de s’asseoir, de se coucher ou encore d’attendre, sont pour moi les cinq principes qu’il doit assimiler rapidement. Après, libre à toi de lui apprendre d’autre tours. Je te le répète, tant que c’est un jeu, il sera très content de te faire plaisir. En plus, il a une très bonne mémoire et se souviens d’énormément de choses.

L’apprentissage de la promenade en laisse est aussi très important. Je te donne cet exemple bien précis car c’est un un chien de chasse et il a du mal à marcher avec une laisse. Il est habitué à courir sans être attaché. Tu dois donc, là encore, utiliser la répétition afin qu’il ne tire pas et utiliser tes mots pour lui faire comprendre. J’ai fait l’erreur de ne pas être insistant sur ce point avec Fifi au début et je le regrette. J’ai mis beaucoup de temps par la suite à ce qu’elle soit à l’écoute dans cette situation et ce n’est pas encore parfait.

Pour conclure

Tu vois, l’éducation du Cocker n’est pas si terrible. Si tu en possèdes un, c’est que tu aimes te balader et jouer avec. Ce sont deux éléments très importants qui sont finalement naturels. Ensuite, il te suffit de réajuster au fur et à mesure du temps.

Si tu le trouves encore trop nerveux, n’hésite vraiment pas à le fatiguer. Il ne demande que cela. Tu verras, il y aura moins de problèmes de comportement.

Quels sont les petits tours que tu as appris à ton Cocker Anglais ? Comment as-tu fait pour y arriver ?

Si tu aimes, partage :)

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de