Education du Cocker : Elle est plus facile qu’elle n’y paraît

Le Cocker Anglais est un chien intelligent. Son éducation est souvent facile et plaisante car il comprend vite et adore la proximité avec son maître ou sa maîtresse. Même s’il est parfois têtu, avec un peu de temps, de patience et d’entrainement, on peut avoir de superbes résultats et apprendre beaucoup de choses à cette race. Voyons quelques points essentiels pour y arriver.

Un chien de caractère très intelligent

Comme je te l’explique déjà un peu plus haut, le Cocker est un chien qui a du… chien 🤣.

C’est vrai qu’il est un peu têtu et qu’il n’en fait parfois qu’à sa tête. Il faut parfois faire preuve de patience mais c’est dans ces moments-là que l’on comprend vraiment que le Cocker est un chien très intelligent. Il sait très bien où l’on veut en venir et c’est justement ce trait de sa personnalité qui est très intéressant.

L’éducation du Cocker est donc largement favorisée car il sait ce qu’on attend de lui. Comprendre ce point est une première et grande étape.

Que ce soit dans le positif ou dans le négatif, si le Cocker a décidé quelque chose, il ira jusqu’au bout de son idée. C’est donc au maître de profiter de ce caractère bien trempé en l’utilisant de la meilleure des façons.

Un chien joueur et sportif

Le Cocker a une santé de fer. C’est un chien robuste qui a besoin de beaucoup se dépenser. En effet, c’est avant-tout un chien de chasse qui aime courir et se défouler.

Quand il n’essaie pas d’attraper les oiseaux ou de faire cinq fois le tour du parc en courant à fond sans raison (Histoire vraie), le Cocker adore aussi jouer. Une balle, une bouteille d’eau, un bâton… Tout est prétexte au jeu.

C’est fou d’avoir autant d’énergie non ? J’aimerai bien que ce soit aussi mon cas, cela m’aiderait grandement quand je fais du sport 🤣.

Bref, tout cela pour te dire, que toute cette force doit être un tremplin dans l’éducation d’un Cocker. Elle doit être utilisée un maximum par le maître et être canalisée.

Il est donc nécessaire de faire de l’éducation une partie de plaisir pour ton toutou. Cela le motivera grandement à écouter. Je t’accorde que ce n’est pas toujours simple à réaliser mais avec du temps, c’est faisable.

Un chien gourmand

On en a déjà parlé sur ce blog et si tu possèdes un Cocker Anglais, tu ne seras pas surpris de ce que je vais te dire : C’est un chien très, très, très très gourmand.

Tellement gourmand que cela peut le pousser à fouiner régulièrement à la recherche de nourriture et même d’en voler 😯.

Il faut donc le prendre par les sentiments et utiliser les récompenses régulièrement afin d’aider grandement dans son éducation.

L’éducation du Cocker : Des friandises, des jeux et de la complicité

L’éducation du Cocker est un subtil mixe des trois points vus ci-dessus.

Elle doit toujours être une positive. Comme nous l’avons vu au début de cet article, le Cocker comprend beaucoup de choses. Il fait donc la différence lorsque tu es en colère ou lorsqu’il te sent totalement avec lui.

C’est quand tu es dans la deuxième configuration, que vous êtes complices, qu’il est le plus à l’écoute car il a l’impression d’être ton égal.

Il faut donc être calme et patient pour qu’un travail porte ses fruits. Cela n’empêche pas d’être ferme. Il ne faut pas céder et quand on dit non, il faut le tenir et répéter. D’ailleurs, n’aies pas peur de répéter de manière général, c’est de cette façon que les informations sont intégrées.

Comme le Cocker est aussi un grand joueur et un très grand gourmand, il faut aussi se servir de ces deux caractéristiques en les associant régulièrement.

Le jeu va permettre d’introduire un nouvel ordre sans qu’il ne ressente la contrainte et en plus il est récompensé de ses efforts. C’est tout ce dont rêve un Cocker Anglais : Jouer et manger. Tu peux être sûr et certain que cela fonctionnera.

éducation du cocker
Grâce au jeu, tout est possible !!

Les bases dès le plus jeune âge

Pour aller encore un peu plus loin sur l’éducation du Cocker, je crois qu’il faut rapidement lui apprendre les bases. C’est lorsqu’il est jeune que l’imprégnation des ordres est la meilleure.

Pour moi les cinq principes qu’il doit assimiler rapidement sont :

  • L’ordre assis ;
  • L’ordre coucher ;
  • Le rappel ;
  • Le non ;
  • L’attente.

Après, libre à toi de lui apprendre d’autre tours. Je te le répète, tant que c’est un jeu, il sera très content de te faire plaisir. En plus, il a une très bonne mémoire et se souviens d’énormément de choses.

L’apprentissage de la promenade en laisse est aussi très important. Je te donne cet exemple bien précis car c’est un un chien de chasse et il a du mal à marcher avec une laisse. Il est habitué à courir sans être attaché. Tu dois donc, là encore, utiliser la répétition afin qu’il ne tire pas et utiliser tes mots pour lui faire comprendre. J’ai fait l’erreur de ne pas être insistant sur ce point avec Fifi au début et je le regrette. J’ai mis beaucoup de temps par la suite à ce qu’elle soit à l’écoute dans cette situation et ce n’est pas encore parfait.

Une bonne technique quand ton Cocker tire, est de le faire asseoir et de reprendre la balade quand tu le souhaites après quelques secondes. A force de répéter ce comportement, ton chien comprend qu’il ne doit pas tirer au risque d’interrompre sa balade un court moment.

Pour conclure

Tu vois, l’éducation du Cocker n’est pas si terrible. Si tu en possèdes un, je pense que tu aimes te balader et jouer avec. Ce sont deux éléments très importants qui sont finalement naturels. Ensuite, il te suffit de réajuster au fur et à mesure du temps.

Si tu le trouves encore trop nerveux, n’hésite vraiment pas à le fatiguer. Il ne demande que cela. Et tu verras, il y aura moins de problèmes de comportement.

Quels sont les petits tours que tu as appris à ton Cocker Anglais ? Comment as-tu fait pour y arriver ?

Commentaires

  1. Bonjour ! J’ai reconnu complètement mon Loustik, cocker spaniel de 4 ans, dans cet article ! Il est gourmand ++, joueur ++ et fan de balades ++ ! Il a donc une alimentation adaptée avec de nombreuses friandises pour contenir son caractère bien trempé et garder la complicité au maximum, il n’aime pas le NON mais avec une petite friandise, il arrive à faire un compromis 😉 Il aime réclamer de l’attention, il sait se faire entendre quand il veut quelque chose : il aime chouiner et entendre sa voix -ahaha- mais avec 4 heures de balade par jour avec au moins la moitié de ce temps sans laisse, tout se passe bien s’ajoute environ 1 heure de jeu à la maison : bouteille, bâton, balles à croquettes, ballon, peluches et autres “pouet-pouet”… Je joue avec lui avant ses balades, ce qui permet de le sortir dans un climat un peu plus calme et de ce fait il accepte mieux le fait d’être en laisse. C’est un vrai clown, il aime se cacher et cacher mes affaires : mes pantoufles qu’il affectionne tout particulièrement 😉 Il apprend tous les jours et moi aussi ! J’apprends à le comprendre, à faire de ses qualités mes atouts pour garder le contrôle car c’est un chien excessif dans tout : émotions, jeux, aboiements.. Ayant succombé à ses “yeux de cocker” petit, je l’ai laissé prendre un peu le contrôle de tout mais je nous soigne 😉 En effet si on lui laisse prendre toute la place il la prend et c’est bien normal. Nous sommes tous les deux en rééducation du comportement ensemble pour qu’il ne reste au quotidien que de bons moments ! J’avoue qu’il me surprend beaucoup, j’ai dû changer beaucoup de choses dans notre quotidien et il les comprend et les accepte si je ne déroge pas à nouvelles règles de la maison et c’est génial ! Notre complicité se renforce tous les jours et c’est un pur bonheur de lui consacrer les 6 heures par jour pendant lesquelles il ne dort pas 😉 Plus que jamais je suis convaincue que c’est un chien qui a besoin d’une présence humaine quasiment en permanence, il peut très vite se sentir abandonné et déprimé. C’est un bon chien de famille et il adore les enfants ! Mais oui il faut le protéger, veiller à ce qu’on ne lui fasse pas mal car il n’oublie rien et peut être rancunier avec la personne qui lui a fait vivre une mauvaise expérience émotionnelle ou corporelle. C’est un très bon chien de garde aussi peut être même un peu trop, personne n’approche de la maison, c’est SA maison avec SA famille. Quand on le comprend, c’est facile d’avoir le bon comportement et les bonnes réactions face à ses débordements émotionnels. Il vous offre une jolie vie pleine de complicité et de tendresse, de jeux et de découvertes, de câlins et de rires car il faut bien le dire c’est un chien très drôle ! Etant auteure et illustratrice pour enfants, je lui ai consacré 4 livres qui relatent son parcours de vie, les enfants l’adorent sur papier comme en vrai ! 😉

    1. Bonjour,

      Merci pour votre commentaire très complet 🙂 !

      Un beau témoignage d’amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.